Val de Drôme en Biovallée

Métaux

Réparation : si elle est possible, éventuellement en lien avec les Répar'acteurs par exemple

  • Volume annuel gratuit autorisé : illimité
  • Tarif en cas de dépassement : Non concerné
  • Volume maximum autorisé par jour : 2m3/jour

Le recyclage des métaux ferreux dans la fabrication de l’acier participe à hauteur de 75% du bilan global des émissions de CO2 évitées. Source Federec

Les déchets Métaux Ferreux collectés et préparés par les entreprises sont transformés en matières premières de recyclage, prêtes à être consommées dans les usines sidérurgiques, en particulier les fours électriques, pour fabriquer de l’acier : aciers spéciaux pour l’automobile, des ronds à béton et des poutrelles pour le secteur de la construction et du bâtiment, ainsi que des laminés marchands destinés à l’industrie mécanique.

La préparation des déchets de Métaux Non Ferreux (cuivre, aluminium, plomb, zinc, étain) et leur transformation en matières premières de recyclage permet d’approvisionner les usines consommatrices que sont les affineries (ex. cathodes de cuivre, lingots d’aluminium et de laiton), les laminoirs (ex. tôles pour le secteur automobile et l’industrie alimentaire), les extrudeurs (ex. profilés d’aluminium de fenêtres) pour la fabrication de produits d’abord semi-finis ou finis.
Tous les secteurs d’activité, publics ou privés, utilisent des Métaux Non Ferreux, dont une partie est issue du recyclage (exemples d’applications : électroménager, smartphones, automobile, câbles électriques, canettes de boisson).